sitinsitu

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 27 août 2010

Pour que la couleur t’envahisse / Julie Vola


MARSEILLE.




Présentation d’une démarche visant à reproduire chez un public la sensation d’un flux envahissant de pensée vert. Rothko n’est pas loin. Être noyé à l’intérieur et à l’extérieur.
Pas par les flots de la Méditerranée ici audibles, mais par la luxuriance verte d’une forêt du Guatemala. Échange avec l'artiste Julie Vola sur les rochers, entre rythme et couleur.

jeudi 26 août 2010

Chantier en déconstruction / Driss Aroussi

MARSEILLE.





Driss Aroussi n’est pas un paparazzi, même s’il a déjà photographié sans autorisation. Une palette, sur un mur, pose. Des bottes. Fond rouge.  En guise de starlettes, des ouvriers du bâtiment. Ouvriers du bâtiment, sacs de ciment. Ça rime. Ça rime à quoi ? Réflexion à haute voix pendant la préparation de l’exposition de janvier 2011 aux Archives Départementales de Marseille sur une série de portraits réalisés par l'artiste Driss Aroussi pendant trois ans sur des chantiers. August Sander et le collectif Foto Povera en filigrane. Humanité de la personne sur son lieu de travail, témoignages photographiques.


driss_aroussi.jpg

mercredi 25 août 2010

Poker expérimental / Mohamed Bourouissa


MARSEILLE.




Attendre, ça commence comme ça ; on attend un serpent, un gros, du genre anaconda, boa... pour le mettre sous une table. Mais le serpent, c'est un peu l'Arlésienne... dans le désert des Tartares... Alors en attendant, on discute. Poker, triche, expérimental, énergie,  paparazzi, transgression, le vulgaire, les tabous, les classes sociales... sept heures... le serpent n'est pas passé... Demain, peut-être...



bourouissa_mohamed_01.jpgbourouissa_mohamed_02.jpg
bourouissa_mohammed_03.jpg

dimanche 04 juillet 2010

La gomme aussi s'efface / Jérémie Bennequin

 Paris.



Presque une heure à parler avec un jeune homme qui gomme avec art une page de livre devant moi. Rémences, gommures, -tiens, Word souligne ces deux mots en rouge... Jérémie Bennequin est un artiste qui se trouve dans un monde entre la littérature et les arts plastiques. Performer de la gomme à encre. Depuis des années, un bruit l'accompagne: celui de la gomme qui frotte le papier. Ou qui le caresse. Le sens de ceci ? Celui de la lecture... Absurde!! Mais oui, c'est ça; absurde. "On a du mal à imaginer, c'est quelque chose d'un peu abstrait", selon ses propres propos. "Où vont les petites lettres?" Comment finira cette histoire qui s'efface, pas celle écrite par Marcel Proust, mais bien celle de Jérémie Bennequin, éditeur de livres gommés? Il paraît que c'est une évidence...



bennequin_jeremie_01.jpgbennequin_jeremie_03.jpgbennequin_jeremie_04.jpg





jeudi 01 juillet 2010

Ce que je vis / Katharina Duwen





L'artiste Katharina Duwen me reçoit à Paris, dans le quartier de Belleville. Elle y vit depuis douze ans, dans une maison qui bouge... Une instabilité retrouvée dans les photographies aux baignoires qui volent devant des façades d'immeubles tranquilles. En plein coeur de la ville, des êtres, faune et flore, inspirent l'artiste Katharina Duwen. Choses « banales » regardées, grandes questions. Katharina Duwen est une fille importée de Bavière qui boit du vin rouge (... non, on me dit: de la bière, je rectifie donc :) dans des verres à thé... Tout est là: quelqu'un de simple, qui se livre.

duwen_katharina_07.jpgduwen_katharina_05.jpgduwen_katharina_06.jpgduwen_katharina_03.jpg

vendredi 25 juin 2010

Regards / Iris Musolf



Iris Musolf vit et travaille à Berlin. Enfin, la plupart du temps. Témoin, ce voyage en Chine qui lui offrit de quoi nourrir son regard curieux de nos façons d'être. Pour les mettre en évidence et nous interroger sur ces questions de la représentation, elle n'hésite pas elle-même à se mettre en scène. Iris qui regarde: ça ne s'invente pas... 

i_like_to_make_me_up.jpgIris_Bild_ElleShapeYourself.jpgmusolf_iris_03.jpg

jeudi 24 juin 2010

Nuancier de Lumières / Timo Ohler





BERLIN.

Gens pressés, agités, passez votre chemin, vraiment. Ici est le lieu d'une promenade avec l'artiste berlinois Timo Ohler, au milieu de photographies architecturales, lumineuses, créées par un fantôme affublé d'un collant noir sur la tête; de compositions où l ' espace n'est pas un vain mot. Les histoires naissent de surfaces planes... Technique et poésie, le tout rythmé par les trilles d'un oiseau, invité surprise du temps des cerises.


ohler_timo_03.jpgohler_timo_05.jpg
ohler_timo_07.jpgohler_timo_06.jpg

lundi 21 juin 2010

Masques / Clemens Wilhelm




BERLIN.
Sur internet, 300 femmes polonaises envisagent vie avec homme allemand rêvé. Allemands aux masques d'animaux racontent blagues sur canapé. Et loin de tout ceci, un hommage au photographe Hiroshi Sugimoto à travers un travail sur l'indicible contemplation de l'infini miroir, la mer. Clemens Wilhelm, l' artiste qui inaugura sitinsitu est de retour, un an après.

Auf deutsch!
 wilhelm_clemens_09.jpgwilhelm_clemens_10.jpg

- page 1 de 5